Située à 2050 m d'altitude, au fond d'une vallée aussi verdoyante et boisée qu'une vallée des Alpes suisses, Manali est une ville de 30 000 habitants et une station touristique d'été très fréquentée par les indiens pendant les mois brûlants de mai et de juin.
* * *

La ville nouvelle, au bord de la rivière Beas, a développé ses hôtels et ses commerces autour de l'arrêt de bus, alors que la ville originelle a perdu son nom pour s'appeler "Old Manali". C'est pourtant Old Manali qui mérite la plus longue visite. Il faut aussi citer Vashisht et ses sources chaudes, ainsi que Bhang et sa cascade que l'on peut aussi atteindre depuis Vashisht.

* * *
(cliquer sur les photos pour les agrandir et sur la croix pour les fermer)
(toutes les photos de cette page sont cliquables)
* * *
Manali, le mall
Photo de Manali le 9 juin 2014
Le Mall, ou Main Bazar, à 16h
zone piétonne depuis 2007.
Old Manali, place du village
Old Manali le 30 septembre 2013
séchage du foin
sur la place du village.
Vashisht, entrée des bains
Entrée du temple et
des bains chaud de Vashisht,
le 07 juillet 2016.
* * *

La route Delhi-Manali : En quittant l'aéroport de Delhi, il faut aussi quitter Delhi pour rejoindre la prochaine étape : MANALI. Entre mai et octobre, mieux vaut éviter un séjour à Delhi à l'arrivée : en mai et juin, il y fait une chaleur insupportable (entre 40 et 45°C), puis de juillet à septembre il faut accepter les averses quotidiennes (quand tout va bien) de mousson chaque après-midi.
La solution la plus expéditive consiste à prendre un taxi "prepaid" à l'aéroport pour Manali, quelle que soit l'heure. Attention aux "soi-disant" prepaid ! De plus en plus d'agences privées font payer la course d'avance, ce qui leur permet d'afficher "prepaid" sur leur bureau ! ! ! Les vrais "prepaid" sont accrédités par la police, ont un panneau "Police" bien en vue... et sont 2 à 3 fois moins chers.
Le bus reste la solution la plus utilisée et la plus économique. Le trajet se fait toujours de nuit entre 17h et 7h le lendemain matin. Plus de 15 bus (tous avec air conditionné) roulent vers Manali chaque nuit. Après l'autoroute Delhi-Chandigarh, le bus fait une pause-repas avant de se lancer dans les contreforts himalayens. C'est une route sinueuse pour le restant de la nuit jusqu'à la pause thé au lever du jour. On remonte ensuite pendant deux bonnes heures une vallée étroite et verdoyante jusqu'à Kullu, puis Manali.

* * *
cliquer sur une ville
La route Manali-Leh
Pour l'acclimatation à l'altitude, il vaut mieux faire ce trajet après une pause de 24h à Manali (~2000m.), et de 48h à Keylong (±3000m.), sinon il est préférable de l'effectuer sans souci au retour dans le sens Leh-Manali.

Les taxis collectifs et les minibus font cette route "en 1 jour", avec un départ à 2h du matin pour une arrivée entre 19h et 23h. Le tunnel du Rohtang en sept. 2020 devrait réduire cet horaire de 3 ou 4 heures.

Les bus d'Himachal Tourism (bureau en haut à droite du Mall) font le trajet en 2 jours avec une nuit dans leur hôtel à Keylong. On a ainsi le plaisir de faire toute cette route en plein jour.

Pour éviter le mal des montagnes, la meilleure option est de prendre un bus ou un taxi collectif pour Keylong, passer deux nuits à Keylong et réserver sa place pour le matin suivant dans le bus pour Leh.

S'il fait beau, le Rohtang Pass est le premier grand spectacle de ce voyage ! C'est ensuite une très longue vallée jusqu'à Keylong.

Ensuite, on va enchaîner Darcha (check post), le Baralacha La, Sarchu (check post), le Nakee La et le Lachulung La avant le long plateau de More Plain, pour finir avec le Tanglang La (5328m).
Manali Old Manali Goshal Bahang Vashisht plan des environs de Manali La route Manali-Padum (m.à.j.: fin 2019)
Cette liaison a été réalisée pour la 1ère fois le 9 septembre 2019 par 25 motards des "Rohtang Riders" suivis par 20 véhicules légers.
Après le Rohtang Pass (3978m) et Darcha, on quitte la route de Leh pour prendre la nouvelle piste (pas encore goudronnée) pour franchir le Shingo La -ou Shingkhu La- (5054m). La piste est encore dans l'état où l'ont laissée les bulldozers, et ce n'est qu'après Kargyak, Tangzé, Purné, Cha, Enmu et Réru que l'on retrouve le goudron à 22 km de Padum. Une étape obligatoire est celle de Purné, pour aller au monastère de Phuktal en 1h30 à pied. (la route d'accès est en construction en 2019)

La route Padum-Leh (m.à.j.: août 2020)
Il n'y a pas de bus au Zanskar. Des taxis collectifs font cette route "en 1 jour" non stop en partant à 3h du matin. On passe le Pensi La (4400m) de jour et la vue sur les glaciers et les pics enneigés est somptueuse.
D'autres, la majorité, font seulement Padum-Kargil en partant vers 5-6 h.
Après une nuit à Kargil, il faut prendre un bus ou un autre taxi pour aller jusqu'à Leh. Cette 2ème étape se déroule entièrement sur une très bonne route. Malheureusement, ces taxis ne font pas du tourisme, donc pas d'arrêt à Lamayuru.
En août 2020, une piste relie Padum à Khaltsé via Wanla.                         ... ... ... et dans 4 ans,
on aura Padum-Nimu, et le tunnel du Zoji La ?
* * *
cliquer sur une ville
retour carte


M A N A L I


Les mois de mai et de juin sont les mois les plus chauds dans le nord de l'Inde qui attend avec impatience la mousson qui aportera l'eau dans les champs et les rizières ainsi qu'une baisse des températures de 45°C à 35°C en moyenne.
Les Indiens avaient l'habitude d'aller chercher la fraîcheur sur les contreforts de l'Himalaya à Shimla et à Srinagar.
Shimla a gardé son attrait, mais les tensions répétées ces dernières années à Srinagar ont détourné les Indiens vers Manali.
Manali était encore un village tranquille en 1990. Ce n'est plus le cas. En même temps que la fraîcheur de l'altitude, les Indiens ont découvert la neige, un chose inconnue dans l'Inde surchauffée.
La montée au Rohtang Pass, pour voir et toucher la neige, est devenue l'objet de bouchons incroyables.
Aujourd'hui, en mai et surtout en juin, Manali est saturé. Les hôtels sont complets et affichent un taux de remplissage de 100 %, on ne trouve plus une place pour garer une voiture, la rue principale (le Mall) est entièrement piétonne et pleine de monde, les restaurants sont pleins, et tous les prix sont revus à la hausse !

Voici un petit historique du Mall :

Manali, troupeau
Manali, troupeau

Avant 2007, la rue principale de Manali, le Mall ou Main Bazar, était empruntée par les bus, les camions, les voitures, les vaches, les ânes et les troupeaux de moutons et de chêvres. Tout ce petit monde se mêlait joyeusement au milieu du chant (!) des klaxons jusqu'à ce que soit tentée l'expérience d'une rue piétonne en été : aussitôt essayé, aussitôt adoptée, et, dès l'année suivante le Main Bazar est devenu définitivement entièrement piéton toute l'année.
En 2011, tout le Mall a été ré-aménagé avec un nouveau pavage, des bans et des bacs de fleurs, pour recevoir un nombre croissant de touristes essentiellement indiens :

Manali, le mall
Manali le 22 octobre 2011
Le Mall, ou Main Bazar
en plein travaux.
Manali, le mall
Manali le 22 octobre 2011
On refait une beauté au Mall
pour le bonheur des piétons.
Manali, le mall
Manali le 9 juin 2014
Le même endroit que la précedente avec un temple hindou reconstruit.

Mais, à Manali, il n'y a pas que le Bazar avec tous ses restaurants, ses hôtels et ses boutiques de souvenirs, il y a aussi de splendides forêts ainsi que le temple d'Hadimba au dessus de la ville et les temples bouddhistes au bas de la ville.

Manali, temple Nyingma
le 26 août 2009
temple bouddhiste Nyingma
dans un petit parc.
forêt autour de Manali
le 7 juillet 2016
forêt autour de Manali
sentiers aménagés et cimentés.
Hadimba Temple
le 7 juillet 2016
Hadimba Temple, aujourd'hui très fréquenté.

Le temple d'Hadimba a une sinistre et horrible légende :

La légende qui entoure le temple d'Hadimba raconte que le roi fut tellement enchanté par le magnifique travail de l'artiste qu'il lui fit couper la main pour qu'il ne puisse plus le reproduire nulle part ailleurs.
Nullement découragé, l'artiste exerça sa main gauche, et, à la demande du peuple, réalisa un temple encore plus beau au Lahaul à Trilokinath dans le district de Chamba. Les gens furent émerveillés par son travail, et décidèrent à l'unanimité ... de lui couper l'autre main !, pour qu'il ne puisse plus ... etc... etc... La légende se termine parfois autrement, disant que ces braves gens, pour être sûrs qu'il ne réalise pas un plus beau chef d'œuvre sans les mains, ont préféré ... lui couper la tête ! ! !

Son origine est tout aussi insolite :

Chaque année au mois de mai, un festival célèbre la déesse Hadimba devant le Dhungri Temple (ou Hadimba Temple) qui lui est dédié. A cet endroit, il y a très longtemps, Bhima (l'un des cinq frères Pandva du Mahabharata) tua le démon Hadimb, fort, cruel et rusé. Peu de temps après il épousa Hadimba, la soeur de Hadimb. Pour expier sa faute, elle fit un grand "tapa", et commença alors à être vénérée comme une déesse.
Le temple en bois fut construit en 1553 au dessus d'une grotte naturelle. Il possède un toit en forme de pagode à quatre étages et une entrée, finement sculptée des figures symboliques des légendes hindoues : plantes, animaux et divinités. Sa visite est ouverte à tous, hindous ou non.


Aujourd'hui : Le temple attirant de plus en plus de visiteurs, on voit tout autour des yaks blancs ou noirs lavés et peignés, de gros lapins blancs angoras et des forains de tout poil. On peut se faire un selfie à côté d'un yak, en mangeant une barbe à papa devant le temple d'Hadimba !

retour carte
* * *


OLD MANALI


Le plus beau village à voir près de Manali s'appelle : Old Manali. Il est en réalité le premier village qui a porté le nom de Manali. Comme il était absolument impossible aux bus d'escalader la pente très raide qui menait au village, l'arrêt des bus a été construit au pied de la butte, près de la rivière. Cet endroit s'est très vite entouré de restaurants, d'hôtels et de commerces au point de supplanter le vieux village.
Heureusement, les touristes curieux, en quête d'authenticité, sont de plus en plus nombreux à monter au village. De nombreuses guesthouses se sont ouvertes, souvent accessibles seulement à pied par les étroites ruelles.
Il ne faut pas hésiter à s'enfoncer dans ces ruelles pour découvrir ces constructions de bois et de pierre où l'on pénètre par une porte étrangement décorée de peintures énigmatiques.

Voici ces maisons :

le 23 octobre 2010
Vue d'ensemble de Old Manali
le 11 septembre 2017
Grande maison traditionnelle
le 15 septembre 2015
Une cour et ses occupants

. . . et, pour en VOIR PLUS, cliquer ici : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
* * *

et quelques gros plans sur les portes :

le 30 septembre 2013
le 30 septembre 2013
le 29 juin 2013

. . . et, pour en VOIR PLUS, cliquer ici : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
* * *

A l'autre bout du village se trouve le seul temple de l'Inde consacré à
Manu Maharishi,
le créateur de la race humaine sur terre, le Noé indien, lui aussi survivant du déluge.


Manu Temple La légende hindoue de Manu :

Un jour où Manu se lavait dans la rivière, un petit poisson vint lui demander de s'occuper de lui et qu'en échange, il lui rendrait un grand service plus tard. Manu accepta. Ce poisson était le premier avatar de Vishnou, connu sous le nom de Matsya, et Manu, à cette époque, vivait sa septième réincarnation sous le nom de Varvasvata. Le poisson ne cessa de grandir jusqu'à ce que Manu ne trouve plus de bassin assez grand pour lui et ne soit obligé de le mettre dans l'océan.
Avant qu'ils ne se séparent, le poisson prévint Manu d'un grand déluge à venir qui allait engloutir le monde entier, et lui demanda de construire une grande arche. Ce qu'il fit. Le jour venu, Manu fit monter dans son arche toute sa famille, sept sages, ainsi que des animaux et des semences.
Le poisson Matsya revint alors pour remorquer l'arche en sûreté. Plus tard, quand l'eau se retira, l'arche s'échoua sur le flanc d'une colline, et toute la vie sur terre recommença. Manu finit sa vie à cet endroit qui fut appelé "Manali", c'est à dire la "demeure de Manu".
Une idole de Manu a été retrouvée dans le jardin d'un dénommé "Gauri". Le temple actuel a été construit sur cet emplacement. Chaque année, le 6ème jour du mois de Phalgun (le 12ème mois du calendrier lunaire hindou, à cheval sur février-mars) se tient ici la célèbre foire de Phagli en l'honneur de Manu. (photo : 13 juin 2011)

* * *

Par un accès compliqué sur une butte au-dessus du village, on peut découvrir
DEUX PETITS TEMPLES dédiés à SHIVA.

Old-Manali, temple à Shiva
Petit temple familial 1 dédié à Shiva
le 08 juin 2014
Old-Manali, temple à Shiva
Petit temple familial 2 dédié à Shiva
le 13 juillet 2010
les tridents de Shiva
avec 3 tridents de Shiva sur le toit 2
le 04 octobre 2018

* * *
maintenant, il s'agit de faire la promenade de Old Manali à Goshal :
dalle-escalier
départ de Old Manaliinscription sur la dallesentier cimenté au débutRepérer cette source tarie,
on va quitter le ciment
le sentier en terre part à gauche
à côté des arbres
marche agréable en sous-boisaperçu de Vashisht
de l'autre côté de la vallée
escalier aménagé contre la falaise
...
bifurcation : on prend à droitele sentier devient très étroitles pommiers sont chargésarrivée à Goshal
* * *

Pour suivre ce chemin non balisé, il faut traverser Old Manali jusqu'au temple de Manu, le contourner et monter la rue qui tourne ensuite à droite, passe devant deux guesthouses qui ont une vue imprenable sur la vallée. On arrive devant une grande dalle inclinée sur laquelle a été creusé un escalier. A mi-hauteur, notre sentier part sur la droite. On atteint très vite la partie cimentée qu'il faut suivre un bon moment jusqu'à cette source tarie et son bac au bord du chemin.
Après quelques mètres et trois marches, (la partie cimentée descend vers une proptiété) on la quitte au point le plus haut pour un sentier de terre qui part sur la gauche. Il n'y a plus qu'à suivre, longer une maison, grimper plusieurs passages de marches inégales jusqu'à une courte descente vers un pré.
Là, une trace part vers une habitation vers le haut, et l'autre trace descend vers une barrière pour les vaches, facile à enjamber. La trace devient très étroite entre des champs de pommiers, passe au creux d'un vallon, remonte de l'autre côté et finit par arriver sur plusieurs étages de champs de pommiers. On les traverse en passant sous un grand hangar pour arriver au bord d'un vallon abrupt.
Ne pas chercher à y descendre, mais le longer sur une trace inégale le long de plusieurs champs de pommiers. La descente est raide, et on finit par arriver sur la piste carrossable qui vient de Manali. On la suit sur la gauche, Goshal est en contre-bas à droite à 500m.
On continue jusqu'à un hôtel au bord de la piste. Là, il faut prendre le sentier à droite le long de l'hôtel pour arriver dans le village. Le tout prend une bonne heure depuis Old Manali, pauses-photos comprises.

* * *
retour carte


G O S H A L


Certainement le village idéal pour la tranquillité de ses habitants :
Goshal est un village sans voiture !
Par la volonté de son maire, parait-il, il n'y a ni hôtel, ni restaurant dans le village.
* * *

Il y a trois façons de rejoindre Goshal : La première est celle qui est décrite ci-dessus à la fin de Old Manali, c'est à dire à pied par un sentier agréable dans les bois de pins au début puis dans les champs de pommiers ensuite.
La seconde est de faire les 4 km à pied ou en rickshaw ou en taxi sur la piste qui commence après le pont sur la rivière Manaslu entre Manali et Old Manali. Cette piste suit la rivière Beas, se partage en deux branches : l'une continue au bord de la rivière jusqu'au au bas de Goshal, et l'autre passe au dessus de Goshal jusqu'à Shanahag (c'est celle que l'on trouve en venant à pied depuis Old Manali).
Pour la troisième, il faut venir jusqu'à Bahang en rickshaw, taxi ou minibus électrique (depuis 2019) et emprunter les passerelles sur la Beas. En fonction des crues du printemps, ces passerelles changent de place, et dans le pire des cas quand toutes ls passerelles ont été emportées, une nacelle permet de traverser le cours principal.

* * *

Goshal et paysage
Goshal le 11 septembre 2017
le village et la vallée
vieille maison de Goshal
vieille maison de Goshal
le 11 septembre 2017
vue d'ensemble de Goshal
vue des toits de Goshal
le 10 septembre 2016
maison et herbe sauvage
vieille maison entourée
d'herbe sauvage locale.
photo : 29/06/2013
modèle de construction.
On voit ici la méthode
de construction des maisons.
photo : 10/07/2016
pilage du piment
Pilage du piment dans une pierre
creusée à même le sol.
photo : 17/09/2009
. . . et, pour VOIR D'AUTRES MAISONS, cliquer ici : . . . . . . . . . . .
* * *
.
Ici 2 des 3 attributs de Shiva :
le lingam, le taureau Nandi.
Le serpent, il le porte autour du cou.
.
Le nouveau temple construit sur l'emplacement de l'ancien.
photo : 14/07/2010
.
Shiva a toujours un cobra autour du cou et tient un trident à la main.
photo : 10/07/2016
. . . et cliquer ici : ., pour VOIR D'AUTRES DETAILS DE CE TEMPLE. . . . .

Une tradition très très surprenante :

Chaque année, après Makar Sankranti, la fête de Lord Surya (le dieu Soleil) qui a lieu vers la mi-janvier (le 15 janvier en 2020), les 3 divinités : Gautam Rishi, Rishi Vyas et Kanchan Naga, se réunissent pour une conférence annuelle pendant 42 jours dans le temple de Goshal dont les portes sont cellées pour l'occasion. Pour ne pas les perturber, il ne doit y avoir aucun bruit dans le village pendant ces 42 jours : ni radio, ni télévision, ni puja, les téléphones sont en mode "silence", on ne sonne pas la cloche, on n'utilise pas l'autocuiseur pour cuisiner, et tout le monde parle à voix basse !
Les visiteurs sont égalements tenus de rester calmes et de ne pas parler fort.

... et   ce   n'est   pas   tout ! ...:

Les villageois font très attention à ne pas commettre un acte qui provoquerait la colère de Rishi Gautam.
Car tout le monde craint sa colère : Rishi Gautam changea sa femme Ahilya en pierre à cause de son infidélité avec Lord Indra déguisé en coq. Depuis lors, l'élevage de coqs et de poules est strictement interdit à Goshal.

(source : https://discoverkullumanali.in/no-pressure-cooker-cell-phones-please/)

* * *

Bahang est tout près de Goshal, mais pour y aller, il faut traverser la Beas River.

Au bas de Goshal, un sentier cimentée permet de s'en approcher. Ensuite des passerelles permettent de faire la traversée. Cette rivière est généralement tranquille mais, au printemps, elle peut devenir un torrent furieux qui emporte tout sur son passage. Les passerelles n'y résistent pas et une nacelle suspendue est utilisée le temps de reconstruire les passerelles.

Si l'on est venu de Manali à Bahang par la route, on fait alors ce chemin à l'envers.

Voici la traversée du cours principal :

10-07-2016
traversée en temps normal
le 10 juillet 2016
05-10-2018
en 2018, il n'y a plus de passerelle
le 5 octobre 2018
23-07-2018
sans passerelle, il reste la nacelle
le 23 juillet 2018

et la traversée des bras de la rivière :

29-06-2013
artisanal et rudimentaire.
photo : 29 juin 2013
10-07-2016
solide sur 2 grands troncs d'arbre.
photo : 10 juillet 2016
05-10-2018
près de Goshal, résiste aux crues.
photo : 5 octobre 2018

* * *
retour carte


B A H A N G


Etiré le long de la route entre la Beas River et la montagne,
Bahang est un village très ordinaire avec des restaurants, quelques hôtels et une caserne de l'armée.

A l'angle de la caserne, une petite piste, goudronnée au début, dessert quelques maisons puis se perd en approchant de sa célèbre cascade.

Elle doit sa renommée au fait d'être la demeure d'une divinité locale : la déesse Devi Jogini. Il semble que les déesses ont un lien très fort avec les cascades car la grande cascade de Sissu, au Lahaul, est la demeure de Palden Lhamo, la protectrice du Tibet et des Dalai Lama.

Au pied des trois étages de cette cascade se trouve un temple qui lui est dédié

11-09-2017
vue d'ensemble du temple.
photo : 11 septembre 2017
11-09-2017
usine hydroélectrique abandonnée
suite à la colère des habitants !
11-09-2017
vieux temple dédié à Devi Jogini.
photo : 11 septembre 2017
Une passerelle permet de traverser le ruisseau venant de la cascade pour aller sur le site des temples dédiés à Devi Jogini. Le plus vieux temple tout en pierres abrite une représentation imagée de la déeesse, et un nouveau temple sous un toit en tôle permet d'effectuer une cérémonie en abritant les fidèles.
La carcasse en béton est celle d'une usine hydroélectrique qui n'a jamais été terminée devant la colère de la population qui s'est opposée à ce que l'on touche à cette eau qui est sacrée pour eux. Ni les politiques ni les financiers ne sont venus à bout de leur détermination.

10-07-201610-07-201611-09-201710-07-2016
La partie la plus haute de la cascade dans une fissure de la falaise n'est pas visible depuis les sentiers d'accès. On peut la voir en faisant un peu de varappe dans les blocs de rochers.Sous la partie la plus haute, il y a la partie haute. Un sentier y conduit : c'est l'endroit le plus sacré car il abrite la grotte qui est la demeure de la déesse. Un panneau indique qu'il est interdit d'y entrer.
- - -
27/09/2015

Cette zone est une aire de méditation car elle est considérée comme un temple à ciel ouvert. La grotte que l'on voit derrière la cascade est la demeure de la déesse.
C'est pourquoi on doit s'y comporter comme dans un temple : pas de bruit, pas de musique, pas de pique-nique et autrefois pas de chaussures ! Cette dernière règle a été adoucie pour des chaussures sans cuir.
La déesse salue toujours d'un bel arc-en-ciel un visiteur respectueux !
27/09/2015 27/09/2015
- - -

encore quelques vues de la cascade :

24-10-2010
27/09/2015
27/09/2015

- - -

et un bel habitant de la falaise qui nous nargue en se promenant à la verticale :

10/07/2016
10/07/2016
10/07/2016

- - -
Pour terminer cette visite, on peut descendre sur la rive gauche depuis la cascade jusqu'au temple Devi Jogini. A 100m du temple se trouve la troisième cascade, la plus basse, et une vasque où touristes et locaux viennent se rafraîchir dans ce cadre bucolique.(photos du 10/07/2016)
Renseignements pratiques :
• on atteint facilement la cascade en venant de Vashisht : traverser le village, passer le premier torrent et après l'école, un petit panneau indique le sentier vers la cascade. Le suivre jusqu'au temple Devi Jogini, et de là, monter le long de la rive gauche par un sentier abrupt par endroits jusqu'à la partie haute de la cascade.
• en venant de Bahang, l'accès est plus beau et plus sportif : au niveau du temple, ne pas traverser le torrent mais continuer à grimper tant bien que mal le long de la rive droite. On apercevra la cascade basse près de la vasque de baignade, puis on arrivera sur un petit replat où il faudra s'approcher de l'eau pour voir la cascade du milieu bien cachée. Enfin, on revient vers la pente herbeuse pour continuer l'ascension jusqu'à trouver le sentier qui arrive de très loin après Bahang. C'est alors tout plat jusqu'à la partie haute de la cascade.
Il faudra traverser la vasque au pied de la cascade pour retrouver le sentier qui arrive du temple Devi Jogini. Ce sera l'occasion de le voir de près, avant de continuer sur Vashisht, et prendre un rickshaw pour descendre à Manali.
* * *
retour carte


VASHISHT


Le village de Vashisht doit son nom au grand sage hindou Maharishi Vashishtha qui a médité dans ce lieu.

Le village de Vashisht est très connu pour ses sources chaudes et a été victime de sa célébrité. Le développement du tourisme a amené de plus en plus de visiteurs indiens et étrangers vers ces sources. Parallèlement, les hôtels, les restaurants et les boutiques de souvenirs se sont multipliés tout au long de la montée au village.

Petit à petit les vieilles maisons ont été remplacées par de 'solides' maisons en béton, et il ne reste plus que quelques spécimens des vieilles maisons de l'ancien village.

Sur la petite place du village, on retrouve autour d'un temple dédié à Krishna, les mâts faits d'un tronc d'arbre d'une hauteur démesurée que l'on peut voir aussi à côté des temples de Old Manali et de Goshal.
- - -

07/07/2016
07/07/2016
07/07/2016
Voici deux vieilles maisons de Vashisht et l'entrée du Vasishta Temple où se trouvent les bassins d'eau chaude : un pour les hommes et un pour les femmes. Cette entrée du temple a été démolie et était en reconstruction en juillet 2019.

* * *
(d'autres photos viendront dans quelques semaines.)
top