retour_accueil

/ aller aux infos-visites /

U.T. L a d a k h

(pour mémoire : 274 000 habitants au recensement de 2011)
Histoire récente du Ladakh :https://kashmirlife.net/ladakh-in-jk-issue-52-vol-10-205600/
Histoire politique récente du Zanskar : http://www.thenorthlines.com/zanskar-deserves-justice/
Reportage d'octobre 2018 sur Youtube intitulé "Tuer le Ladakh" : https://www.youtube.com/watch?v=BRcMHxz0Hfg
En 1948, Sonam Norbu, presque oublié aujourd'hui, a sauvé le Ladakh sur le point de tomber dans les mains du Pakistan : https://www.thebetterindia.com/184059/ladakh-hero-engineer-sonam-norbu-india-pakistan-zojila/
Liste des évènements sur la LAC depuis 1947. (LAC = Line of Actual Control, c'est à dire : Ligne de Controle Provisoire) : https://www.trtworld.com/asia/china-india-aim-for-broader-disengagement-to-ease-ladakh-border-tensions-44547


Modi a assisté au sommet annuel de la réunion de l'Organisation de Coopération de Shanghai (OCS) en Ouzbékistan le mois dernier et a rencontré le Premier ministre chinois Xi Jinping.
"Modi a trahi l'intérêt national de l'Inde en se rendant à la réunion de l'OCS alors que Xi Jinping a distribué une carte chinoise lors de l'événement montrant :

le Ladakh et l'Arunachal Pradesh comme faisant partie de la Chine… et avec des noms chinois
dans l'atlas « officiel" !

Dernier coup de pied à l'Inde : la Russie a adopté les noms chinois sur sa carte !

a tweeté Subramanian Swamy.

traduction automatique ici, en français


Dans son nouveau livre :"The Last War", Pravin Sawhney présage un sombre scénario pour 2024 :

« Si l'Inde et la Chine devaient mener une guerre dans un avenir proche, L'Inde fait face à la perspective de perdre la guerre dans les 10 jours.
La Chine pourrait prendre l'Arunachal Pradesh et le Ladakh avec un minimum de pertes humaines, et l'Inde ne pourrait pas faire grand-chose à ce sujet."


Est-ce l'imagination d'un analyste de la défense qui se déchaîne ? Loin de là, de tels scénarios ont également été prédits par d'autres analystes.

traduction automatique ici, en français


Les visiteurs du Ladakh pourront très bientôt voir la vallée de la Nubra dans un nouveau look rénové :
clôtures autour des dunes de sable de Hunder, • développer le désert de Sumoor pour les activités touristiques, • réservation en ligne pour les promenades à dos de chameau, • installations Wi-Fi dans la région, • plus de cafés avec toilettes, • plus de boutiques de souvenirs.

(NDLR - et pourquoi pas : Grande Roue, Toboggan Geant, Montagnes Russes,...)
traduction automatique ici, en français

- haut de page -

Face à face Inde-Chine sur la LAC (Line of Actual Control).

Un beau résumé d'histoire du Baltistan au Tibet depuis le XVIIème siècle ici : en anglais, ou en français.
Des cartes et des shémas sur l'évolution des "frontières" de la Chine au fil des siècles : en français


Pour s'opposer aux bateaux chinois qui circulent sur le Pangong Tso :
En janvier 2012, l'armée avait signé un contrat pour 12 patrouilleurs rapides, et dans un deuxième accord, l'Inde avait commandé 17 transporteurs de troupes à fond plat en fibre de verre.

La livraison des nouveaux bateaux a débuté en juin 2021.
L'introduction des nouveaux patrouilleurs et des transporteurs de troupes a donné une énorme impulsion à notre capacité de patrouille et nous avons maintenant des bateaux équivalents à ceux de l'adversaire.

Une carte intéressante à voir sur cette page :
Au nord du lac Pangong se trouve la chaîne de Chang Chenmo. Les éperons qui sortent de cette chaîne, sont appelés «doigts» par l'armée indienne. Ces doigts sont étiquetés de 1 à 8 sur la carte de la rive nord du lac.

traduction automatique ici, en français


Le désengagement de PP15 est terminé.
Mais l'interdiction par les 2 parties de patrouiller dans la zone tampon prive l'Inde d'un terrain qu'elle contrôlait jusque là.
La résolution de ce point ne règle pas le fait que plus de 50.000 soldats restent face à face le long de la ligne de contrôle.
Parmi les deux points encore en conflit (Depsang & Demchok), il y a le plateau de Depsang (~4900m) où se trouve l'aéroport militaire de Daulat Bed Oldie (DBO), près du col de Karakoram. Là, les troupes indiennes sont bloquées à 18 km à l'intérieur de leur territoire, et la résolution sera des plus difficiles.

traduction automatique ici, en français


De nouvelles images satellites apparues le 19 juillet ont indiqué la construction d'un village chinois sur le plateau de Doklam. Le village chinois a été construit à près de neuf kilomètres à l'est du plateau de Doklam du côté bhoutanais.
Les images indiquent que des gens ont commencé à vivre dans ce village chinois.
Les images montrent également des voitures garées devant la porte de pratiquement chaque maison.
Le village fait partie de "l'accaparement étendu des terres" par la Chine au Bhoutan.
. . . Le corridor sensible de Siliguri en Inde est-il en danger ?.


- haut de page -

H i m a c h a l    P r a d e s h


Des pluies torrentielles ont endommagé de nombreuses routes :
Koksar-Kaza au niveau du pont de Chhatru, Manali-Leh entre Darcha et Sarchu, Udaïpur- Miyar-Kishtwar : "la route la plus dangereuse du monde".
La nouvelle route Darcha-Shinkula vers le Zanskar est dangereuse. Les passerelles entre Goshal et Bahang, près de Manali, ont été emportées, reconstruites, et à nouveau emportées par la rivière Beas.
Environ 250 personnes ont dû être secourues. Les sommets du Lahaul sont couverts de neige.


- haut de page -

C a c h e m i r e    i n d i e n

lire cette étude sur l'avenir du Cachemire :http://news.bbc.co.uk/2/shared/spl/hi/south_asia/03/kashmir_future/html/
et cette page sur l'origine du conflit précédent de décembre 1989 :http://news.bbc.co.uk/2/hi/south_asia/8400176.stm

- haut de page -

C a c h e m i r e    p a k i s t a n a i s
et   G i l g i t - B a l t i s t a n

- haut de page -

I n d e


Modi a assisté au sommet annuel de la réunion de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) en Ouzbékistan le mois dernier et a rencontré le Premier ministre chinois Xi Jinping.
"Modi a trahi l'intérêt national de l'Inde en se rendant à la réunion de l'OCS alors que Xi Jinping a distribué une carte chinoise lors de l'événement montrant le Ladakh et l'Arunachal Pradesh comme faisant partie de la Chine… et avec des noms chinois dans l'atlas « officiel" ! Dernier coup de pied à l'Inde : la Russie a adopté les noms chinois sur sa carte ! Subramanian Swamy a tweeté.

traduction automatique ici, en français


Il convient de mentionner un projet de loi récemment présenté au Congrès américain.
Selon la Campagne internationale pour le Tibet, ce sera une "action concrète" pour résoudre l'occupation illégale du Tibet par la Chine depuis des décennies en reconnaissant pleinement le statut non résolu du Tibet et en reprochant à la Chine de violer le droit du peuple tibétain à l'autodétermination.

La loi "Promouvoir une résolution du conflit Tibet-Chine" affirme que le statut juridique du Tibet reste à déterminer en vertu du droit international, malgré plus de six décennies d'occupation illégale de la Chine et la désinformation du gouvernement chinois affirmant à tort que le Tibet fait partie de la Chine depuis les temps anciens.

Si la législation est adoptée par le Congrès et le Sénat, la politique officielle des États-Unis sera que les Tibétains ont le droit à l'autodétermination.
Là encore, les porte-parole du ministère des Affaires étrangères à Pékin ne manqueront pas de voir rouge et d'être mécontents.

La nouvelle politique non seulement rejetterait comme «historiquement fausse» l'affirmation de la Chine selon laquelle le Tibet fait partie de la Chine depuis l'Antiquité,
mais aussi «préciserait que le Tibet comprend non seulement la soi-disant région autonome du Tibet de Chine, mais aussi les régions tibétaines du Gansu, Sichuan, Qinghai et Yunnan.

traduction automatique ici, en français