retour page précédente

Avant d'arriver à Lamayuru, la nouvelle route venant de Leh et de Kaltsi traverse un paysage lunaire récemment baptisé "Moonland". Cet immense moutonnement d'argile ocre-jaune marquerait l'emplacement d'un ancien lac.
Quant au monastère actuel, fondé par Jigten Gonpo à la fin du XIéme siècle, il héberge 200 moines de l'ordre Drikung-Kargyud dont une cinquantaine de jeunes moinillons.

ensemble du site de Lamayuru en 1998, puis en 2003
Au début du Xème siècle, le sage indien Naropa médita pendant plusieurs années dans une grotte de Yuru.
Il était le Lama de Yuru

 




autres photos : autres photos du monastère

Lamayuru au début de l'été (06/2003)
A cause de cela, Rinchen Zangpo choisit cet emplacement pour y construire l'un des 108 temples 
qu'il érigea au Ladakh.
le monastère au lever du soleil (09/1998)
le Moonland (06/2003) LA LÉGENDE DU LAC

L'arhat Madhyamika, disciple d'Ananda compagnon de Bouddha, vint un jour sur une île du lac annoncer la construction d'un temple.
Il jeta des grains d'orge en offrande aux nagas qui habitaient le lac et, par le seul pouvoir de sa pensée, entailla la montagne pour vider le lac.

L'orge se mit à pousser et donna des grains en forme de svastika, symbole très ancien de prospérité.

Au début du Xème siècle, le sage indien Naropa médita pendant plusieurs années dans une grotte de Yuru.
Un peu plus tard, Rinchen Zangpo choisit cet emplacement pour y construire l'un des 108 temples qu'il érigea au Ladakh.
détail du 'Moonland' (06/2003) Le monastère actuel fut fondé à la fin du XIème siècle par Jigten Gonpo (1143-1212). Il abrite 200 moines de l'ordre Drikung-Kargyud.

(informations du guide Arthaud "Ladakh" et du guide Artou "Ladakh-Zanskar")

* * *
autres photos : autres photos du lac

La fête de Yuru Kabgyad a changé de date en 2006 et se déroule maintenant en Juin, les 28 et 29ème jours du 4ème mois du calendrier lunaire tibétain.


* * *
Ces deux jeunes femmes rencontrées sur le parcours des moulins à prières de Lamayuru, permettent de voir côte à côte, la tenue du Zanskar avec le "pérak" (grandes oreilles en mouton noir et bande de cuir cousue de turquoises), et la tenue plus courante du Ladakh central (Cham et Stod) avec le "tipi" ou "tibi" (chapeau haut de forme brodé).
tenues des femmes du Ladakh
retour page précedente haut de page