retour page précedente
le 'Bouddha de Mulbek'
Maitreya
le prochain Bouddha, haut de près de 8 m., a sans doute été sculpté au VIIIèmesiècle.
La région de Mulbek est traditionnellement considérée comme l'entrée dans le Ladakh bouddhiste. Cette entrée est matérialisée par un immense Bouddha de 8 m de haut, sculpté dans un rocher au bord de la route. Un petit gonpa récent décoré de belles fresques et de statues  a été construit au pied du rocher.
suite
le paysage devant Mulbek Comme la plupart des vallées du Ladakh, la vallée de Mulbek est enchâssée au coeur des montagnes, et les issues sont soit des cols élevés soit une gorge étroite, escarpée et tortueuse creusée par l'eau pour s'échapper de ce piège. Ici, la gorge étroite est empruntée par la route de Kargil et l'accès à Lamayuru se fait par les cols Numika (3728m) et Fatu (4102m).
L'endroit mérite une visite d'au moins 2 ou 3 jours pour s'imprégner des splendides paysages autour de Mulbek, du spectacle magnifique du village de Gyal, et de la vision étonnante du monastère troglodyte de Shergol. On peut ajouter la montée - plus sérieuse - aux ermitages d'Urgyen Dzong, qui emprunte des gorges extrêmement étroites et profondes.
aggrandisement plein écran - 56 Ko - (pour liaisons rapides)            -  Visiter le petit temple aux pieds du Bouddha :
En remontant la vallée de la Wakkha, on arrive très vite en vue du magnifique paysage qu'offre le village de Gyal.
Au-dessus du village - tradition oblige - se trouve un petit monastère gelugspa creusé dans la falaise.

autres photos  de Gyal.

Le film "Samsara", tourné au Ladakh, ne pouvait pas ignorer un tel décor, et une scène de ce film y a été tournée.

aggrandisement plein écran - 58 Ko - (pour liaisons rapides)
le monastère troglodyte de Shergol A l'écart de la route, sur la rive gauche de la rivière Wakkha, se trouve le villlage de Shergol surmonté par le gonpa Jangchub Ling, "lieu de l'éveil", taillé dans une falaise de roche tendre.

(On voit ce monastère au tout début de "Samsara", puisque c'est là que que le protagoniste du film vient effectuer la retraite habituelle de trois ans trois mois trois jours.)

aggrandisement plein écran - 57 Ko - (pour liaisons rapides)

Carnet de route pour Urgyen Dzong : La piste contourne le gonpa de Shergol à flanc de colline jusqu'à Serzing et passe sous le village (grosses et riches maisons ladakhis). 5 mn plus loin, un pont  permet d'accéder à la vallée de Pokhar. La piste carrossable se termine, et un petit pont en dur fait passer sur la rive droite. On remonte vers un petit canal. Une ouverture dans un très long mur de pierre donne accès au sentier qui va remonter ce petit affluent de la Pokhar, et s'enfoncer dans des gorges vertigineuses sur près de 2 km avec échelles de bois ou de fer pour les passages délicats, et parfois des escaliers. A la sortie sur la gauche, une rude montée dans une pente de terre mène à 2 monastères ( et à 2 sources). En face dans la falaise les ermitages d'Urgyen Dzong. Cadre magnifique !aggrandisement plein écran - 59 Ko - (pour liaisons rapides) l'un des 108 ermitages de Urgyen Dzong.
retour page précedente haut de page