retour_accueil

L a d a k h


Le président du Conseil législatif, Haji Anayat Ali, dans le cadre des programmes dans le district de Kargil, a demandé d'inclure la rénovation des Imambaras à Suru et Tikat, le sanctuaire du missionnaire islamique Syed Mir Hashim à Karpo Khar et la mosquée historique à proximité, le sanctuaire du Cheikh Hamza à Faroona, l'amélioration et la rénovation de la Khanqah historique à Goma Kargil, le sanctuaire à Khaos Panikhar et à la mosquée de Passar Khar, le développement de Namlding Shagaran en tant que site touristique, la rénovation et de la restauration du village historique de Handurman Broq.
Le président a également chargé les concernés d'inclure l'amélioration et la rénovation des Gompas à Bodh Kharboo, Hénaskoo, Phokar, Rgyal Wakha, le Centre d'études bouddhistes de Mulbekh, Ating, Muney, mosquée et Gonpa à Ufti en plus de la construction de la salle de lecture à Bardan Gompa dans le cadre du développement du programme du Circuit Bouddhiste et Soufi.



Le Ladakh est devenu une destination touristque recherchée.
En 2016, on a dénombré plus de 235 000 visiteurs dont 38005 touristes étrangers,
et en septenbre 2017, on comptait déjà 227 311 visiteurs dont 40126 étrangers.
Ceci est la conséquence de la situation troublée à Srinagar, et de la suppression des permis pour se rendre dans les régions du Ladakh proches du Pakistan et du Tibet
P.S. : Les permis sont toujours en vigueur pour les touristes étrangers, contrairement à ce qui est écrit dans l'article.


Depuis que les Indiens ont découvert l'existence du Ladakh avec le film "the three idiots", ils l'envahissent pendant les deux mois les plus chauds de l' Inde : Mai et Juin.
En conséquence, on constate une augmentation massive de déchets non biodégradables autour des sites les plus visités, comme les lacs, ainsi qu'un très grand nombre de véhicules polluants(autos, motos) sur les routes du Ladakh. Egalement, ces touristes exigent des logements confortables, d'où les nouvelles constructions en béton, et surtout de l'eau courante et des toilettes à chasse d'eau ! qui entrainent un gaspillage de l'eau et une pollution des nappes phréatiques et des sources.
"Auparavant, quand seuls les touristes étrangers visitaient le Ladakh, ils adoptaient les modes vie locaux". (sic)


- haut de page -

H i m a c h a l    P r a d e s h

- haut de page -

C a c h e m i r e    i n d i e n

voir aussi le dossier de la BBC  : http://news.bbc.co.uk/2/hi/in_depth/south_asia/2002/kashmir_flashpoint/

et cette étude sur l'avenir du Cachemire :http://news.bbc.co.uk/2/shared/spl/hi/south_asia/03/kashmir_future/html/

et cette page sur l'origine du conflit en décembre 1989 :http://news.bbc.co.uk/2/hi/south_asia/8400176.stm

- haut de page -

C a c h e m i r e    p a k i s t a n a i s

- haut de page -

I n d e

- haut de page -