retour : menu Zanskar retour page d'accueil
| Pishu-Lingshed | Lingshed-Photaksar | carte Photaksar-Lamayuru |

Cette dernière partie se fait habituellement en 3 jours : Photaksar-Hanupatta (5h30), Hanupatta-Wanla (5h30) et Wanla-Lamayuru (4h).

Photaksar-Hanupatta
En quittant le camp de Photaksar, il faut se préparer à une ascension soutenue de 3h30 jusqu'au sommet du Sirsir La (4805m). Très belle vue sur la vallée qui conduit à Hanupatta (4100m). Une courte et raide descente amène jusqu'aux pâturages. Rester sur la droite et suivre un bon sentier jusqu'à un petit pont qui permet de passer rive gauche de la rivière.
1 heure avant Hanupatta, de nombreux emplacements de camp au bord de la rivière ou plus haut le long du sentier.
Hanupatta est village étiré le long d'une haute et longue falaise. Le sentier passe au pied d'un énorme genévrier géant protégé car sacré, dont le tronc est couvert de kataks.
Pas de tea shop sur les camps, mais ravitaillement sommaire et nourriture dans le village.
Environ 100 habitants, un petit monastère avec un moine de Lamayuru, une école primaire avec 3 instituteurs et 20 élèves répartis en 5 classes.(2005)
Hanupatta-Wanla
La première partie de cette étape est un pur émerveillement. Très vite après Hanupatta, le sentier s'enfonce dans des gorges étroites et profondes. C'est la descente au centre de la terre. Il faut avoir le privilège de marcher seul dans cette longue fissure de rocher pour ressentir cette peur primitive devant des éléments démesurés. On ressent alors ce qui doit ressembler à l'effroi et à la jubilation mêlés d'un enfant écoutant des histoires d'ogres affamés et de grands méchants loups dévoreurs d'enfants !

Plus bas se fait la jonction avec une autre gorge aussi étroite arrivant directement de Photaksar. Un pont de bois raccorde les deux pistes sur la rive gauche. Ensuite une passerelle fait passer rive droite pour peu de temps, et un pont naturel barre la rivière mais fait siphon sans arrêter l'eau. On repasse rive gauche, puis on arrive très vite à la sortie soudaine des gorges et à un dernier pont.

La route (non goudronnée en 2005) conduit à Phanjilla. Camping ombragé près de la rivière. Épiceries. Logement sans problème chez l'habitant, toujours au prix "as you want". Toujours sur la route jusqu'à Wanla : Camping, ravitaillement, logement chez l'habitant. Bus pour Leh le lundi et le jeudi à 8h30, 69 Rs(2004). Pas de taxi.

Wanla-Lamayuru
Si on ne l'a pas fait la veille en arrivant, aller visiter le gonpa au dessus du village. L'entrée est une reproduction miniature du Sumstek à trois étages d'Alchi, à moins qu'il n'en soit le brouillon. De toutes façons, Alchi, Mang Gyu, Sumdah Chung et Wanla sont tous de la même époque. Après cela, pour terminer ce trek, on remonte la vallée sur la gauche jusqu'à Shilla. Après Shilla, on traverse la rivière Shillakung sur un pont puis on prend à droite une longue vallée étroite qui mène au Prinkiti La (3730m). Ensuite une descente facile jusqu'à la rivière qu'on traverse pour arriver à Lamayuru.
Camping, Hôtels, Restaurants, Guests houses.
Le bus de Kargil à Leh passe entre 8h30 et 9h, le bus de Srinagar qui a fait étape à Kargil aussi. Se renseigner pour le jour et l'heure de passage du bus Chiktan-Leh  et d'un autre qui fait Kargil-Khalsé. En arrivant à Khalsé avant midi, on retrouve le bus qui arrive de Dah-Hanu tous les jours sauf le samedi.

A Lamayuru, outre la visite du monastère, le "Moonland" mérite une visite s'il fait beau. Après avoir dépassé toutes les bosses d'argile craquelée, on peut voir dans les falaises du fond de fines stalactites et stalagmites d'argile qui se sont formées à la fonte des neiges et à l'occasion des rares pluies. Prévoir une bonne demi journée pour faire l'aller-retour.
* * *
retour : menu Zanskar