retour_accueil

/ aller aux "news voyage-Ladakh" /

L a d a k h

Histoire récente du Ladakh :https://kashmirlife.net/ladakh-in-jk-issue-52-vol-10-205600/
Histoire politique récente du Zanskar : http://www.thenorthlines.com/zanskar-deserves-justice/
Reportage d'octobre 2018 sur Youtube intitulé "Tuer le Ladakh" : https://www.youtube.com/watch?v=BRcMHxz0Hfg
En 1948, Sonam Norbu, presque oublié aujourd'hui, a sauvé le Ladakh sur le point de tomber dans les mains du Pakistan : https://www.thebetterindia.com/184059/ladakh-hero-engineer-sonam-norbu-india-pakistan-zojila/
Liste des évènements sur la LAC depuis 1947. (LAC = Line of Actual Control, c'est à dire : Ligne de Controle Provisoire) : https://www.trtworld.com/asia/china-india-aim-for-broader-disengagement-to-ease-ladakh-border-tensions-44547


Pour contrer les intrusions de la Chine, L'Inde est obligée de développer son réseau routier pour s'approcher des frontières :
- 6 tronçoncs routiers de 100 km chacun environ, sont en construction dans l'Arunachal Pradesh
- 6 tunnels sont en cours ou prévus au Cachemire et au Ladakh :
• le rapport détaillé pour le Shinkhun La (=Shingo La), 13.5 km, est terminé
et sera présenté ce mois-ci,
• les tunnels Z-Morh et Zoji La sont en travaux sur la route Srinagar-Leh,
et 2 autres tunnels ont leur DPR (Rapport Détaillé du Projet) en cours.


- haut de page -

Face à face Inde-Chine au Ladakh

Un beau résumé d'histoire du Baltistan au Tibet depuis le XVIIème siècle ici : en anglais, ou en français.
Des cartes et des shémas sur l'évolution des "frontières" de la Chine au fil des siècles : en français


La Chine construit une nouvelle base aérienne à Shakche près du Ladakh. (belle carte de la région à voir)
Les Indiens surveillent aussi un aérodrome près de la frontière de l'Uttarakhand à Barahiti où les Chinois ont amené un grand nombre d'engins sans pilote qui volent en permanence dans cette région.
De plus, l'armée chinoise construit une structure permanente en béton près de la LAC, ce qui permettra à ses troupes d'accéder aux zones contestées dans un délai très court.

traduction automatique ici, en français


Un article du magazine Foreign Policy a déclaré que la Chine construisait trois villages à l'intérieur du territoire du Bhoutan.
L'activité de construction comprenait «66 miles de nouvelles routes, une petite centrale hydroélectrique, deux centres administratifs du Parti communiste, une base de communication, un entrepôt de secours en cas de catastrophe, cinq avant-postes militaires ou de police, et ce que l'on pense être une grande tour de signalisation, un satellite station de réception, une base militaire et jusqu'à six sites et avant-postes de sécurité ", indique le rapport sur la politique étrangère."
Toutes les stations se trouvent à Gyalaphug et à l'intérieur des frontières du Bhoutan ".
En tout, il y a 241 835 habitants et 62 160 ménages dans ces villages (construits sur la frontière ou à l'intérieur du pays voisin) dans 21 comtés frontaliers de l'Himalaya, de Nyingchi, Shannan et Shigatse à la préfecture de Ngari.

traduction automatique ici, en français


La Chine expose sa duplicité: aucune perspective de paix au Ladakh.
La Chine profite de la pandémie de covid incontrôlable en Inde pour renforcer et augmenter ses positions tout au long de la frontière avec l'Inde, avec en outre des plaisanteries de mauvais goût sur les champs de crémation des morts de la covid-19.
Les nomades et leurs troupeaux ont été éloignés de la LAC. Six nouveaux camps militaires sont à l'étude, vingt nouveaux aéroports frontaliers ont été acceptés.
Il est évident que la Chine n'a aucunement l'intention de parvenir à un accord sur la situation actuelle, et ne se retirera pas.

traduction automatique ici, en français


Voici un point de vue Chinois sur la cause et la raison du conflit : En déclarant le Ladakh comme U.T, c'est àdire "Territoire de l'Union" le 9 août 2019, Modi a accaparé un territoire Chinois qui ne faisait pas partie de l'Inde le jour de l'Indépendance, le 15 août 1947. Dans ces conditions, les troupes indiennes sont des envahisseurs en Chine ! P.S.: Ce commentaire est l'interprétation personnelle des points de vue de l'ancien attaché militaire chinois, Cheng Xizhong.
traduction automatique ici, en français


Le ministre de la Défense a donné des détails sur les territoires indiens occupés par les Chinois:
environ 38 000 km2 dans le territoire de l'Union du Ladakh. Le Pakistan a cédé aux Chinois 5 180 km2 du Cachemire qu'il occupe. La Chine également revendique environ 90 000 km2 de territoire dans l'Arunachal Pradesh qu'elle appelle «le sud-Tibet».


Cet article très complet fait un bilan des positions réelles actuelles des forces indiennes et chinoises sur toute cette 'frontière' (plus exactement : Line of Actual Control), et tempère les titres trompeurs d'autres journaux : "Le désengagement sur la frontière Est du Ladakh est accompli et terminé" !.
traduction automatique ici, en français


Accord de désengagement sur les rives nord et sud du Pangong Tso ! (remarque : L'Inde avait jusque là exigé un retrait complet de la Chine sur toute la longueur de la LAC. Elle vient de céder et d'accepter de le faire uniquement pour les rives du Pangong Tso. OR, c'est justement là qu'elle avait pris l'ascendant sur la Chine en prenant position la première sur les crêtes des montagnes d'où elle surveillait tous les mouvements des troupes chinoises. En acceptant ce retrait commun de part et d'autre de la ligne de confrontation, l'Inde a perdu l'avantage qu'elle avait.)
traduction automatique ici, en français

- haut de page -

H i m a c h a l    P r a d e s h

- haut de page -

C a c h e m i r e    i n d i e n

lire cette étude sur l'avenir du Cachemire :http://news.bbc.co.uk/2/shared/spl/hi/south_asia/03/kashmir_future/html/
et cette page sur l'origine du conflit précédent de décembre 1989 :http://news.bbc.co.uk/2/hi/south_asia/8400176.stm

- haut de page -

C a c h e m i r e    p a k i s t a n a i s
et   G i l g i t - B a l t i s t a n

- haut de page -

I n d e


La carte de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) qui représente chaque pays par une couleur différente, a marqué le Jammu-et-Cachemire et le Ladakh en gris, et le reste de l'Inde en bleu marine.
La diaspora indienne à Londres a été très critique : "La Chine accorde d'énormes financements à l'OMS, et son influence sur l'OMS est très élevée". Par des aides et des prêts à de nombreux pays, la Chine a aussi noyauté l'ONU." (et, l'OMS dit qu'elle utilise les cartes de l'ONU ! ! !)